La psychométrie : un atout de taille pour bonifier le processus de recrutement

un atout de taille pour bonifier le processus de recrutement

Les organisations qui cherchent à embaucher des employés font généralement appel à leur équipe des RH ou à des agences de recrutement externes pour une simple et bonne raison : ces groupes d’experts possèdent une formation et des compétences qui font souvent défaut aux autres. Non seulement la plupart des recruteurs et des gestionnaires d’embauche sont qualifiés pour évaluer les candidats, mais ils présentent également une intelligence émotionnelle plus développée ainsi qu’une solide compréhension des motivations et du comportement humains. En plus d’une éducation adaptée et de capacités innées, les recruteurs détiennent généralement des aptitudes et des titres de compétences qui facilitent l’embauche de candidats. Par exemple, ils sont en mesure de réaliser un profilage psychométrique.   

L’évaluation psychométrique (ou profilage) comporte des examens écrits et à choix multiples pour mesurer et évaluer notamment les aptitudes professionnelles, la personnalité, les capacités et les valeurs d’un individu. Il existe de nombreuses variables et caractéristiques qui peuvent être testées, et les résultats sont généralement envoyés dans un centre qui mesure les réponses et qui renvoie des rapports détaillés. Les évaluations psychométriques ne sont pas infaillibles, mais elles peuvent certainement fournir des renseignements qui n’auraient pas été divulgués dans le cadre d’un entretien d’embauche. 

Voici de quelle manière la psychométrie peut bénéficier aux entreprises :

Évaluer des candidats selon une vision à long terme

À priori, la psychométrie est perçue comment un outil permettant d’évaluer les candidats en vue de détecter s’ils sont aptes à assumer un rôle donné et dans de nombreux cas, cette perception est exacte. Les entreprises qui cherchent à investir dans les meilleurs talents savent que l’embauche et la formation de nouveaux employés coûtent cher, et qu’il est extrêmement important de recruter quelqu’un qui sera une valeur ajoutée pour l’entreprise, et ce, pendant de nombreuses années. Afin de mieux jauger les capacités d’un candidat, un spécialiste des ressources humaines peut effectuer plusieurs tests psychométriques pour vérifier si le candidat en question possède la tête de l’emploi. Selon Miriam Groom, praticienne certifiée en psychométrie, ces évaluations peuvent être extrêmement utiles pour les entreprises qui souhaitent pourvoir un poste majeur.

Promouvoir les employés à un nouveau titre

Il est généralement plus avantageux de promouvoir les employés existants plutôt que d’en embaucher de nouveaux. Voilà pourquoi les entreprises déploient parfois des tests psychométriques pour décider si un membre de l’équipe est prêt à remplir un nouveau poste au sein de la même organisation. Par exemple, un expert en science des données de premier échelon pourrait souhaiter assumer un rôle de direction et grâce à la psychométrie, il sera possible de mesurer ses aptitudes et de déterminer s’il possède la personnalité recherchée. Ce type de scénario est assez courant, comme l’explique Miriam Groom : « J’ai travaillé avec un client qui souhaitait être promu à un poste de direction malgré son absence d’expérience en la matière. Après avoir mené des tests psychométriques approfondis, nous avons conclu qu’il devait améliorer ses compétences en gestion avant d’occuper un tel poste. »

Mieux comprendre les dynamiques de groupe

À l’occasion, les évaluations psychométriques peuvent aider à résoudre les conflits dans certaines divisions d’une entreprise. Ces tests permettent notamment d’évaluer des choses comme l’intelligence émotionnelle et ainsi, d’aider les employés à comprendre les différents styles de communication et de comportements. 

« Parfois, des malentendus surviennent parmi les collègues simplement parce qu’ils démontrent des niveaux très différents d’intelligence émotionnelle ou d’extraversion. J’ai été témoin de situations où un gestionnaire très exubérant n’arrivait pas à communiquer adéquatement avec des codeurs ou des développeurs introvertis. Heureusement, les tests psychométriques permettent d’examiner les aptitudes de chacun et de trouver une structure qui sera beaucoup plus harmonieuse pour tout le monde », explique Groom.

Bien que la psychométrie ait fait ses preuves dans le monde des ressources humaines, il existe encore de nombreuses idées préconçues.

Tout d’abord, les gens pensent souvent à tort que les tests psychométriques déterminent si un candidat est embauché ou non. Il est vrai que ces tests peuvent parfois permettre à un recruteur de savoir si un individu possède certains traits convoités, mais il ne s’agit pas du seul élément conditionnel à l’embauche, loin de là.

« Je crois que les gens ont parfois peur et pensent qu’ils doivent passer un test de psychométrie pour être embauchés, mais ce n’est pas vrai du tout. Les tests nous donnent un meilleur aperçu des aptitudes de quelqu’un, mais ils ne représentent pas nécessairement le facteur principal dans l’évaluation d’un candidat. Ils constituent simplement un autre outil dont nous disposons pour nous assurer de diriger les bonnes personnes vers les employeurs », ajoute Groom. 

La deuxième idée reçue est que les tests psychométriques peuvent être effectués par n’importe qui, et qu’ils impliquent simplement la remise d’une feuille de test. Il existe une multitude de tests qui évaluent des caractéristiques telles que l’énergie et l’ambition, la motivation et les styles de communication. Une formation en psychométrie est non seulement requise pour déterminer quoi tester, mais également pour savoir comment lire les résultats. Une personne non certifiée dans le domaine peut facilement mal les interpréter.

Enfin, il est important de noter que les données recueillies à l’aide des tests psychométriques n’offrent pas un taux d’exactitude de 100 %. Il s’agit d’un excellent outil d’analyse comparative et d’un moyen efficace d’obtenir des renseignements supplémentaires que les recruteurs ou les gestionnaires d’embauche peuvent utiliser pour prendre des décisions, mais la psychométrie ne peut pas brosser un portrait complet et précis des capacités ou des antécédents professionnels d’une personne. De plus, les résultats du test peuvent être falsifiés si un candidat se présente en laissant transparaître une image déformée de lui-même.

« Tous les candidats ne sont pas honnêtes et ils fournissent parfois les réponses qu’ils pensent que l’employeur veut entendre. Encore une fois, en ayant recours à un psychométricien ou à un recruteur expérimenté, cette situation peut être évitée lors des entretiens, des vérifications des antécédents et de l’administration des tests. L’évaluation d’un candidat est un processus à multiples facettes, et seuls les recruteurs vraiment qualifiés sont capables de porter un jugement sur l’honnêteté d’un candidat. Bien entendu, il existe toujours une marge d’erreur parce qu’après tout, nous ne sommes qu’humains », de conclure Groom.

Les tests psychométriques sont un outil précieux pour le processus de recrutement. Ils peuvent entre autres fournir des renseignements détaillés sur la capacité d’une personne à travailler en équipe, à déléguer des tâches, à résoudre des conflits, à lancer des projets et à faire preuve d’esprit critique. Tant que la psychométrie fait partie d’une évaluation complète et qu’elle n’est pas utilisée comme seule mesure, elle constitue un atout notable pour la majeure partie des organisations.