Employés boomerang : devriez-vous réembaucher vos anciens employés?

Boomerang employees
Karen Groom

3 avril 2019 • Temps de lecture estimé : 3 mins

Depuis quelques années, les employeurs font face à une réalité troublante : les employés de la génération des Milléniaux (nés entre 1980 et 1995) ont une conception de la loyauté bien différente des générations précédentes et ils sont susceptibles de changer d’emploi tous les deux à cinq ans. Bien que la situation comporte ses avantages et ses inconvénients, on ne peut négliger un des effets qu’elle entraîne : les employés boomerang.

Les employés boomerang sont ces personnes qui quittent leur emploi, travaillent ailleurs pendant quelques années, puis renouent avec leur ex-employeur. Il s’agit sans conteste d’une tendance à la hausse qui s’explique par différents facteurs. Certains retournent aux études pour acquérir de nouvelles compétences afin de progresser plus rapidement dans leur carrière. D’autres prennent un congé de quelques années pour des raisons personnelles : se consacrer par exemple à la réalisation d’un projet créatif, aux enfants ou aux parents âgés. Parfois, les gens veulent simplement explorer de nouvelles fonctions ou une nouvelle industrie qui pourraient correspondre davantage à leur personnalité ou à leur ambition. Quoi qu’il en soit, ces employés décident souvent de revenir à leur ancien emploi s’ils en ont l’occasion.

Auparavant, quitter un emploi signifiait la fin d’une relation de travail, mais aujourd’hui, les gens maintiennent des liens avec leurs anciens employeurs et collègues. Les médias sociaux sont au nombre des facteurs ayant facilité l’émergence des employés boomerang. LinkedIn, par exemple, donne aux employeurs la possibilité de réembaucher un ancien travailleur et aux anciens employés un moyen facile d’accéder à leur ancien lieu de travail.

Comme pour la plupart des pratiques de recrutement, il y a du pour et du contre à réembaucher d’anciens employés. Faire le tour du sujet peut aider les gestionnaires d’embauche à prendre la bonne décision.

Devriez-vous engager un ancien employé? Voici un aperçu de la question.

Karen Groom

Karen Groom est la fondatrice et la directrice générale de Groom & Associés. Karen est réputée pour être un leader et un mentor dans le domaine du recrutement, avec un engagement profond envers la communauté et l'amélioration de celle-ci.

Les points positifs

1- L’embauche d’un ancien employé s’avère une bonne pratique c’est pourquoi de nombreuses entreprises l’adoptent. Une étude a démontré qu’une majorité considérable des employeurs, soit 76 %, était plus favorable aux employés boomerang qu’au cours des années précédentes. L’attitude positive à l’égard du phénomène témoigne de son succès.

2- Embaucher des employés boomerang est moins risqué. Un ancien employé est déjà familier avec la culture de l’entreprise et s’adaptera probablement mieux. Sans oublier qu’une personne bien intégrée dans son milieu de travail et qui a démontré une bonne attitude dans le passé le sera tout autant dans ses nouvelles fonctions. Ce n’est pas une garantie, mais une personne qui connaît déjà l’entreprise constitue certainement un avantage.

3- Un ancien employé est moins coûteux à former. Songez au temps et à l’énergie consacrés à la formation d’un nouveau membre de l’équipe : c’est un effort considérable. Un employé boomerang connaît la chanson et peut se mettre au travail rapidement alors qu’un nouveau venu devra prendre le temps de s’adapter avant que vous voyiez les résultats. Comme dit le dicton, « le temps, c’est de l’argent », et les employés boomerang prendront certainement moins de temps pour s’installer dans leur nouveau poste.

Karen Groom

Karen Groom est la fondatrice et la directrice générale de Groom & Associés. Karen est réputée pour être un leader et un mentor dans le domaine du recrutement, avec un engagement profond envers la communauté et l'amélioration de celle-ci.